mardi 24 juin 2014

71-Le ragondin du Paraguay



Ces derniers jours Paris a été le théâtre d'une véritable chasse à l'homme. Ou plutôt une chasse au loup garou. Sacha était devenu l'ennemi public numéro un pour la communauté vampirique de la Capitale. Malgré son réseau de renseignements poussé et ses watchers arpentant les rues le lycanthrope était demeuré introuvable. Et pour cause...

J'ai reçu un coup de fil du docteur N. Une vieille connaissance. C'était le médecin psychiatre de Sacha. Il m'appelait car ce dernier lui avait donné mon numéro. En tant que "psychologue référent". Le docteur N. voulait d'abord savoir quel était mon rôle dans la prise en charge de Sacha. J'ai été obligé de baragouiner un truc du genre : "il vient me voir de temps en temps pour parler". Omettant volontairement d'évoquer le centre 666. J'étais d'ailleurs surpris que le docteur N. n'y fasse pas allusion. Le loup garou avait été discret. Ou alors son médecin ne l'avait pas cru. Il m'a annoncé que Sacha était hospitalisé depuis cinq jours à l'hôpital Saint Antoine. Pris d'angoisse il était allé dans un centre de crise avant d'être orienté vers l'hôpital. Cinq jours. Donc il ne pouvait pas être à Meudon mercredi et dévorer ce pauvre vampire. Il était innocent. Je le savais. Qui avait donc commis ce meurtre alors? La réponse allait venir du Paraguay.

Florine faisait tourner son verre de red entre les mains. A plusieurs reprises il avait failli se renverser. Je me demandais comment une vampire pouvait jouer avec du sang au risque de le gâcher. Elle était gênée. Elle baissait les yeux.
"Ouais ouais...je me suis gourée...je sais. T'avais raison.
-Tes talents de détective c'est plus ce que c'était, lui ai-je répondu en essayant de voir au dessus du comptoir si ma commande arrivait.
-Avoue que tout concordait! C'était lui le coupable idéal. Ça ne pouvait être que lui!
-Accuser quelqu'un hâtivement c'est pas de la concordance.
-Concordance toi-même Mehdi."

Mon bacon se faisait attendre. Pourtant nous étions les seuls clients du America In Paris. Dehors il faisait nuit et froid. Les passant se pressaient, enfoncés dans leurs vêtements chauds. J'étais content de revoir la petite vampire. Je crois que c'était réciproque même si elle passait son temps à s'excuser (avec maladresse). Enfin mon plat arrivait. Du bacon, du bacon et encore du bacon. Florine ne comprenait pas comment je pouvais ne pas vomir devant une telle assiette. Je lui retournais la question avec son verre de sang.

"On disait quoi? a relancé Florine.
-On parlait de tes dons d'enquêtrice défaillants.
-On parlait surtout que je te mette mon poing dans la figure, a répondu Florine en prenant une pose menaçante de docker ivre avant de se mettre à rire.
-Tiens, tu ne fais plus la tête, c'est mieux, ai-je dit en avalant un morceau de bacon croustillant.
-Je n'aime pas avoir tort. Mais d'un autre côté ça me rassure de savoir que tu avais raison.
-Vraiment?
-Ouais parce qu'un psy qui dit des trucs justes c'est mieux qu'un psy qui raconte des conneries. Bien mieux même."
Florine a avalé cul sec le contenu de son verre. Avec le bout de la langue elle s'est léchée les lèvres pour récupérer le restant d'hémoglobine. J'ai essayé d'en faire abstraction pour continuer à déguster mon plat.
"Du coup qui a tué le vampire à Meudon?
-Là tu vas te moquer.
-De toi?
-Non, de nous, les vampires.
-Et pourquoi ça?
-Peu de temps après l'attaque une autopsie a été effectuée...
-Vous faites aussi des autopsies? l'ai-je interrompu
-On fait bien pire tu sais. Donc, oui, une autopsie. Il fallait faire vite parce qu'une fois mort un vampire putréfie très très vite. Et je te raconte pas les odeurs. Pfiou! Et puis les vers qui apparaissent et...
-Tu t'égares.
-Euh ouais. C'est vrai. Notre légiste a comparé la morsure avec les morsures connues de loups garous. Ça ne collait pas. Mais le Conseil n'a pas trop cru à son premier rapport. Ça ressemblait trop pour nous une attaque de loup garou. Donc on est resté sur cette position. Même si les faits nous donnaient déjà tort. En attendant que Sacha se pointe on a mené une petite enquête dans la forêt de Meudon. Et on est tombé sur un étrange animal. En tout cas je n'en avais jamais vu jusque là. Il était mort, couché sur le côté, la gueule pleine de sang. Il a fallu toute la perspicacité du légiste pour faire le rapprochement entre la morsure et la gueule de l'animal. Heureusement qu'il est là lui sinon Sacha ne serait plus de ce monde."
Florine ricanait en montrant ses dents pleine de sang.
"Alors c'était quoi comme animal? lui ai-je demandé piqué par la curiosité.
-Accroches toi bien, c'est un ragondin du Paraguay.
-Un ragondin du Paraguay...qui a tué un vampire...vraiment?
-Tu vois toi aussi tu as du mal à y croire. Imagine pour nous, vampires, la surprise que ça a pu être. Figures toi que selon les éthologues c'est une espèce capable de morsures terribles et de sauts prodigieux. Tu verrais ses dents, de véritables scie sauteuses.
-Mais qu'est ce qu'il foutait à Meudon ce ragondin?
-Ça c'est tout le mystère. Peut être que c'est Sacha qui l'a importé pour nous décimer. Quoi? J'rigole! Quoi qu'il en soit il est décédé ce furieux ragondin. Il n'a pas supporté le sang de vampire.
-Drôle de dénouement. Tu ne flippes pas de te promener en forêt maintenant?
-Moi les ragondins je les high kicke. Même pas peur!"
J'imaginais le petit animal bondir à la gorge de Florine.
"Mais franchement comment un ragondin peut tuer un vampire, vous n'avez pas des réflexes incroyables?
-Pas tous! Je te l'ai déjà dit. Moi je l'aurais balayé en deux temps trois mouvements ce rat mais d'autres peuvent se faire avoir. Tss, les tocards.
-Tu n'as pas l'air émue par la mort de ton congénère.
-Ces derniers temps il y avait une sacrée tension au Conseil. On était en DefCon 2 anti loups garous. On voulait défendre nos frères vampires. Mais maintenant les blagues commencent à circuler sur ce pauvre type et son ragondin.
-Cruel est le monde des vampires."

Après quelques vannes et nous être restaurés nous avons remonté la rue des Écoles. Le vent me figeait le visage. Florine bravait les éléments avec désinvolture, les mains dans les poches de son sweat noir siglé d'une grande tête de mort sur le dos. En passant devant un hôtel aux vitres teintées en violet une ombre a remué une poubelle, faisant tomber un carton posé dessus. Un chat? Sûrement. Un ragondin du Paraguay? Peut-être...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire