vendredi 30 mai 2014

Patient : Mahaleo. Entretien : 2


 L'entretien se déroule de la même façon que le précédent : moi assis face à une chaise vide et Florine qui sert d'interprète. 

Je demande à Mahaleo ce que serait pour lui être un "bon fantôme". Il dit qu'il a bien conscience qu'avoir peur des vivants ne fait pas de lui un bon fantôme aux yeux de ses frères. Effrayer, faire bouger des meubles, faire voler des bibelots à l'autre bout de la pièce devraient faire partie de l'arsenal du bon fantôme. En tout cas d'après ses frères. Il aimerait rester comme il est. Caché dans son grenier. Loin des mortels. Mais cela rendrait la cohabitation familiale encore plus compliquée qu'elle ne l'est déjà. Il aimerait que ses frères soient fiers de lui.
Je lui demande s'il a déjà essayé de faire comme ses frères, de faire peur aux locataires de la maison. Il dit qu'il a essayé de se forcer mais qu'au dernier moment il s'enfuyait et trouvait refuge sous les combles. Je lui demande ce qu'il risque en fin de compte. (Florine me dit qu'il hésite avant de répondre) Il dit qu'il a peur que les mortels lui fassent du mal. Il dit qu'il les trouve effrayants. Avec leurs "grandes dents". Je lui fais remarquer que je suis un mortel comme les autres. Il dit qu'il me trouve effrayant mais que la présence de Florine le rassure. Et qu'il sait que moi je suis là pour l'écouter et pas pour le dévorer. Quand les locataires de la maison surgissent à l'étage armés d'un balais il les voit comme des diables assoiffés de sang. Même s'il sait qu'il n'a plus de sang. "C'est irrationnel" dit-il. Je lui dis qu'il ne risque rien. Je l'encourage à essayer. Florine lui propose de faire tomber un verre ou une assiette lors d'un repas. Mahaleo dit que c'est beaucoup lui demander. Je lui dis d'essayer et de voir les conséquences. Il dit que les locataires vont s'agiter, faire du bruit. Lui faire peur. Je lui dis que c'est lui qui leur fera peur. Ce qui plaira à ses frères. Il dit qu'il le fera seulement en présence de Florine. Ce qui complique les choses. Florine lui dit que c'est d'accord.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire