lundi 14 avril 2014

61-Un loup garou dans la ville



Les mains d'une gargouille ne sont définitivement pas faites pour jouer au Scrabble. Je lui répétais de faire attention lorsqu'elle posait son mot sur le plateau. Elle mélangeait systématiquement ceux déjà alignés. Oliver, pourtant d'une gentillesse à toute épreuve, commençait également à s'agacer. Robert ne jouait pas. Il était assis à côté de Florine. Elle lui avait dit qu'ils jouaient ensemble mais dans les faits elle ne le consultait jamais. Qui pourrait la blâmer au vu de la lenteur d'élocution du zombie? Elle proposait des mots au français approximatif. Sortis tout droit de son imagination. Juste avant que Jeanne ne mette à nouveau le bazar parmi les lettres je venais de sèchement refuser à la vampire le mot "tablonner". Selon elle tablonner est l'action de taper quelqu'un avec une table. Elle avait soutenu mordicus qu'il existait jusqu'à que je la menace d'ouvrir le dictionnaire. 
"C'est interdit de regarder dans le dico!" s'était-elle alors exclamé avant de changer de mot pour quelque chose de plus conventionnel.
Et Jeanne de foutre le foutoir, encore. Florine avait eu l'ingénieuse idée de photographier le plateau avant que la gargouille ne joue. Comme ça nous pouvions tout remettre en ordre après le passage de la vilaine main grisâtre de la créature ailée. Nous nous amusions malgré tout. Nous attendions Sacha qui avait promis de "passer dans la nuit". L'interphone a craché sa vilaine sonnerie. Au bout du fil c'était Sacha. Quand on parle du loup (garou). Sa voix était plus grave que d'habitude.
"A force de traîner dans la foret de Meudon il a du choper un coup de froid ce con" m'avait répondu la charmante Florine.
Malheureusement ce n'était pas un problème de gorge prise. Sacha s'était tout simplement transformé en loup garou. Quand il est entré dans la pièce j'ai eu un mouvement de recul, bien que l'ayant déjà vu sous cette forme. Il portait un chapeau en papier aluminium. Florine s'est levée brusquement, faisant tomber ses lettres au passage. Elle a crié à travers la pièce :
"J'espère que tu t'es pas baladé comme ça dans le quartier?! On est pas en pleine forêt là bordel!"
Sacha avançait doucement vers le petit groupe. Le dos courbé. La gueule bavante esquissant un sourire. Il a levé la main pour saluer l'assemblée.
"Salut tout le monde, ça roule?
-Dis moi que tu t'es transformé dans l'ascenseur et pas dans le métro! lui a lancé la vampirette.
-Ah, je me suis transformé?"
Et Sacha de se tâter le poil. Étonné d'être en loup garou.
"Je me disais bien que je ne trouvais plus mes bières.
-Mais putain t'es sérieux?! T'imagine si on t'a vu comme ça! T'imagine si on t'a vu entrer ici en loup garou? Tu déconnes trop, c'est pas possible! Elle s'est tournée vers moi. Je le savais qu'on ne pouvait pas faire confiance à un loup garou Mehdi."
 D'un pas nonchalant Sacha est allé se prendre une bière dans le frigo qu'il a décapsulé avec ses grandes dents. Il s'est assis sur une vieille chaise métallique près de la verrière. Le siège a violemment grincé sous le poids du puissant lycanthrope.
"Je ne sais pas à quel moment je me suis changé en loup garou. Après le métro sûrement. Je ne me souviens pas d'un mouvement de panique."
Il a réajusté son chapeau aluminium.
"Vous devez vraiment faire attention Sacha, d'autant plus que vous pouvez vous transformer n'importe quand, lui ai-je dit.
-Oh, vous savez, les gens sont choqués pour un rien.
-T'es un putain de loup garou! Tu ne passes pas inaperçu tu sais! Tu vas foutre la merde, c'est sûr!" a gueulé Florine en avançant vers lui, prête à en découdre.
Je me suis glissé entre eux. Steeve est apparu dans la salle, fraîchement descendu de l'escalier menant au toit.
"Oh mec! Ca m'choque toujours quand j'te vois en loup garou, trop d'émotions quoi! s'est il écrié en se tenant la poitrine au niveau du cœur. J'remonte, faut que j'aille fumer pour me remettre de tout ça."
Et il est remonté. La vampirette, elle, voulait passer à la castagne. Elle levait les mains au ciel, vociférant. Oliver et moi tentions de la calmer. Tout ce bruit et le loup garou promeneur étaient comme des guirlandes lumineuses accrochées à la façade de l'immeuble. "Ici repaire de créatures qui hantent vos cauchemars". Sacha était voûté sur sa chaise. Les yeux tournés vers le sol. Il ne prêtait que peu d'attention aux propos féroces de Florine. Je le trouvais pathétique. Non seulement dans cette attitude d'avachissement mais aussi dans son apparence grotesque. Un être potentiellement puissant et terrifiant au dos tordu, coiffé d'un chapeau en papier d'aluminium et sirotant une bière. Je le prenais en pitié plus que je voulais le sermonner. J'ai demandé à la vampire de rejoindre Steeve sur le toit. Pour regarder si il y avait de l'agitation dans la rue. Elle a lâché un "pfff" avant de s'exécuter. J'ai tenté d'en savoir plus sur les transformations de Sacha.
"Vous vous transformez vraiment au hasard ou vous pouvez avoir un minimum de contrôle sur le procédé?
-C'est du hasard total. Mince où j'ai mis mes bières? Ah oui je n'ai plus de poche. Ouais, du hasard total.
-Il n'y a pas de sensations avant coureur?
-Pas pour moi en tout cas. La preuve ce soir. Je ne m'en étais même pas rendu compte. Faut dire que je suis un peu étourdi. J'ai d'autres choses plus importantes en tête.
-Comme quoi? lui ai-je demandé étonné.
-Bah les ondes! Faut que je fasse vachement attention. C'est une vigilance de chaque instant que de repérer les antennes ou les appareils potentiellement dangereux pour les neurones. Alors mes transformations, vous savez...
-Vous devriez vous en préoccuper davantage! a lancé Oliver, debout, appuyé contre la verrière, les bras croisés.
-Ah mais mon cher monsieur anglais jusqu'à présent ça n'a pas posé de problème. La nuit en général je suis dans la forêt de Meudon. C'est vous qui voulez que je vienne ici maintenant, en plein Paris. Ça augmente les risques.
-C'est vous qui voulez Sacha, pas nous, ai-je rétorqué.
-Vous et moi on va dire", a répondu l'homme animal.
Une chose était sûre, il allait devoir rester la nuit dans le centre, le temps de reprendre son apparence première. Heureusement que le frigo était rempli de bières. Florine et Steeve sont redescendus.
"Tout est ok boss! a crié Steeve en atteignant les dernières marches.
-Pas de sirène ou d'hommes en armes encerclant le bâtiment, a ajouté Florine toujours énervée.
-Tout va bien alors, ai-je dit en tapant dans mes mains. On peut reprendre le Scrabble non?"
Cette nuit personne n'a remarqué Sacha le loup garou déambulant dans les rues de Paris. Parfois l'étrangeté est tellement...étrange qu'on ne la voit pas. Enfin, personne jusqu'à la fille à la jambe de bois.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire