vendredi 7 février 2014

Patient : Robert. Entretien : 5



Robert est énervé (enfin c'est ce que je crois percevoir). Il dit qu'on ne peut pas le balancer comme ça du haut d'un immeuble. Qu'il n'est pas un sac poubelle. Il geint comme s'il pleurait (peut être pleure t-il vraiment d'ailleurs). Il dit que ce n'est pas normal qu'il puisse être traité comme ça. Je lui dis que c'était un accident. Il dit que "comme par hasard" il faut que ça tombe sur lui. Que tout le monde s'en fiche. Que certains ont même du trouver ça drôle. Il dit qu'il se faisait une joie de fêter ce nouvel an avec nous. Que c'était la première fois pour lui depuis son décès. Et que Florine a tout gâché. Il dit d'ailleurs qu'il ne comprend pas que la vampire ait pu lui faire ça. Je lui dis à nouveau que c'était un accident. Il dit qu'il n'y a JAMAIS d'accident avec Florine. Au contraire, qu'elle est là pour les réparer. Il dit que de toute façon elle se détache de lui ces derniers temps alors qu'ils étaient très proches jusqu'alors. Il se demande pourquoi elle a voulu lui "faire mal". Je lui demande s'il a eu mal. Il dit que physiquement non, car il ne ressent rien. Mais que moralement il est au plus bas. Il l'était déjà avant mais cette chute de cinq étages n'a pas amélioré les choses. Robert est remonté contre la vampirette. Il dit qu'il se demande même si elle a sourit quand il est tombé. Je lui dis qu'il sait très bien que non. Je lui conseille de reparler de tout ça avec Florine. Qu'elle n'est pas forcément dans son assiette en ce moment.
Je lui demande si jusqu'à l'accident il passait une bonne soirée. Il dit que oui, même une très bonne. Il dit que ça lui a fait plaisir de rencontrer des nouvelles têtes. Il dit qu'il trouve Sacha "bizarre" mais qu'il a aimé qu'il s’intéresse à lui. Il a aimé sortir de son quotidien et être en groupe. Je lui demande s'il aimerait revenir au centre 666. Il dit qu'il aimerait bien. Qu'il faut qu'il parle avec Florine avant mais il aimerait bien. Je lui demande s'il a parlé du centre avec sa famille. Il dit que ses parents et ses sœurs en sont au stade où ils ne comprennent plus rien. Où ce sont des "animaux". Du coup ce serait inutile de parler de ça avec eux. Je lui demande ce qu'il aimerait trouver dans le centre. Il dit : "moins de chute".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire