lundi 24 février 2014

56-Les pipeaux de Jeanne


"Elle nous raconte du pipeau c'est sûr! Mon enquête est là pour le prouver!
-Comment tu peux encore mettre les pieds dans ce bar après ce que tu as fait subir à Rita?
-Non mais oh Psyman! Tu m'écoutes ou non? Je te parle de Jeanne! C'est du flan son histoire de potes gargouilles tout ça!
-Il devrait y avoir une affiche à l'entrée avec ton visage dessiné et un gros WANTED sous ton nom.
-Bordel Mehdi! On s'en fout de ça! Intéresses toi à ce que je dis. C'est ta patiente!
-Ok, vas y, reprends, je t'écoute.
-T'es sûr hein?
-Oui oui je te dis, vas y.
-Bon! Je suis certaine que Jeanne nous a raconté n'importe quoi.
-Au sujet des autres gargouilles?
-Oui Psyman! Au sujet des autres gargouilles. J'ai fait poster des collègues à moi au sommet de plein d'églises dans Paris et...
-Attends, des collègues à toi?
-Oui, des vampires quoi.
-Tu peux mobiliser une troupe de vampires pour surveiller les églises de la Capitale? C'est impressionnant. Impressionnant et flippant.
-Mais qu'est ce que t'as aujourd'hui à me chercher des poux! Je t'explique c'est tout! Je voulais en avoir le cœur net du coup j'ai demandé de l'aide. Rien de plus simple.  Chaque soir plusieurs d'entre nous ont surveillé les églises. Au bout d'une semaine de surveillance nocturne personne n'a remarqué de créature ailée sillonnant le ciel parisien.
-Oui mais ça ne prouve pas que notre gargouille préférée mentait. Elle nous a bien dit que depuis un certain temps elle n'avait plus de nouvelles des autres individus de son espèce.
-Décidément tu as décidé de jouer les avocats du diable ce soir! Le pire c'est que tu es d'accord avec moi dans le fond. Mais ok, allons dans ce sens. Je pense être sure à 99% que Jeanne est la seule gargouille de Paris. Mais presque certaine également qu'il n'y a jamais eu d'autre gargouille vivante!
-Ça ça me parait difficile à prouver ma p'tite.
-Tu sais le Conseil Vampirique c'est aussi une base de données formidable recoupant à peu près tous les trucs chelous qui se sont passés dans la capitale depuis au moins un siècle. Par prévention on va dire. Du genre éviter de se faire surprendre par un loup garou...
-Genre dans la forêt de Meudon...
-Mais merdeuh! Arrête! Bref, on a une super base de données. Rien n'indique l'existence des gargouilles autre que Jeanne.
-Attends, ta base de données parlait déjà de Jeanne? Tu la connaissais avant?
-Non. Disons que ces infos étaient...confidentielles...et qu'à part me battre je m'en fichais un peu de l'éventuelle existence d'une gargouille. Mais flûte c'était totalement improbable l'existence d'une gargouille! Même si je l'avais lu à l'époque je ne l'aurais peut être pas pris au premier degré.
-Admettons.
-Y a rien à admettre c'est comme ça Psyman! Donc comme je te disais, il n'y a rien sur les autres gargouilles. Du coup j'ai interrogé nos watchers...
-Vos quoi? ai-je dit en manquant d'avaler de travers une gorgée de mon diabolo grenadine.
-Nos watchers, notre patrouille de surveillance quoi. Ils arpentent les rues, les toits, pour protéger les vampires et rapporter tout élément suspect. Autant te dire que j'apparais souvent dans leurs rapports et toi aussi.
-Honoré."
Je tournais la tête pour mater le groupe qui s'installait sur scène. Ils étaient tout de cuir vêtu. Je me demandais s'ils étaient des vampires. Florine a bu la moitié de son verre de Red d'un coup avant de s'essuyer la bouche avec le bracelet de force en cuir noir qui ceignait son poignet gauche.  Elle a jeté un œil sur son portable avant de reprendre.
"Donc nos watchers n'ont rien remarqué. Pas de gargouilles. Sauf Jeanne encore une fois.
-Je parie que tu ne lisais pas leurs rapports avant.
-Mais tu crois que j'avais que ça à faire? Ouais c'est vrai! J'ai commencé à les lire bien après que Jeanne se soit écrasée devant nous sur le parvis de Notre Dame! T'es content?
-Très content, ponctué d'une aspiration dans ma paille.
-Je sais bordel que j'aurais du les lire ces putains de rapports...
-Sois polie s'il te plaît.
-Ces FICHUS RAPPORTS! Mais que veux-tu moi j'suis dans l'action! Pas dans la paperasserie. Et les réunions du Conseil Vampirique me faisaient chi...m'embêtaient. Mais depuis que je suis ta collègue...
-Patiente.
-Ta collèguepatiente je me sens plus concernée par ces choses. Tout ça pour te dire que Jeanne raconte des pipeaux!
-Il n'en demeure pas moins que le résultat est le même : elle déprime.
-Oui mais elle pipeaute!
-Écoute Florine, ai-je ajouté en tournant ma paille dans mon verre vide ce qui faisait tinter les glaçons, on s'en fiche de ça. Je pense comme toi qu'il y a peu de chance que d'autres gargouilles vivent à Paris. Mais au final elle est seule. Avec une existence éternelle insupportable pour elle. C'est bien d'avoir enquêté, très bien même. Ça prouve que tu peux te mobiliser pour pas mal de choses. Mais il faut l'aider. Qu'elle voit du monde. Qu'elle vienne au centre chaque mercredi. Si elle parle de ses congénères je tenterai de l'emmener sur d'autres chemins, d'autres rencontres. Avec des personnes bien réelles cette fois ci.
-T'es pas drôle, t'aurais pu être mon Docteur Watson. Au lieu de ça tu te la joues Dalaï Lama.
-Je vieillis peut être. Tiens, au fait, samedi c'est mon anniversaire."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire