vendredi 14 février 2014

55-Bip!



*bip* Dis...tu dors?
*bip* Hey Psyman! Tu dors?
*bip* Psyyyyyyyyyyyyman!!!!!

Depuis que Florine m'avait offert un portable elle passait son temps à m'envoyer des sms. Le matin, le soir, tout le temps. Je ne répondais jamais. Enfin rarement, seulement pour parler des patients, les trucs importants noyés dans un océan de LOL ou de multi points d'exclamation. Lorsque je recevais quelqu'un en entretien j'éteignais systématiquement mon téléphone. Les bip des messages de la vampire m'avaient valu une crise de nerf d'une de mes patientes déjà sujette à une légère paranoïa.
"Rah encore! C'est énervant votre truc! m'avait-elle dit au sujet d'un énième texto arrivé sur mon portable.
-Désolé, je l'éteins.
-C'est la moindre des choses! Vous aimeriez vous que je bipe tout le temps? C'est à vous rendre chèvre. Non mais!
-Je l'ai éteint. Vous disiez?
-Eh bien je ne me rappelle plus à cause de vos bip bip bip. Ça y est je suis énervée. Je ne viens pas ici pour m'énerver et je m'énerve".
Et elle s'est mise à pleurer. Merci Florine.

*bip* On va à l'Antre?
*bip* LOL
*bip* J'ai envie de me marave :)

Au restaurant les bip ne sont pas passés inaperçus auprès des deux amis qui dinaient avec moi. Deux des rares amis qui me restaient. Ils m'interrogeaient sur mes relations amoureuses. J'ai eu le malheur de jeter un œil sur mon portable après avoir reçu un message.
"Son amoureuse sûrement! lançait Guilhem à Sébastien.
-Non c'est rien, ai-je répondu gêné en rangeant mon portable.
-Encore elle, elle ne lâche pas prise! a ajouté Sébastien alors qu'un nouveau bip venait de retentir.
-Alors elle est comment? Brune, blonde? a relancé l'autre.
 -C'est personne"
Et j'ai éteint mon téléphone. J'ai passé une soirée pénible. Questionné encore et encore. Répondant avec de faux sourires. Je ne savais pas quoi dire. Merci Florine.

Ce portable pouvait avoir son utilité. S'il fallait que je discute de Robert ou de Sacha avec Florine très rapidement ça facilitait les choses. Mais c'était tellement parasité par les sms intempestifs de la vampirette que l'objet finissait par prendre des allures de cadeau empoisonné. Florine ne s'arrêtait jamais. Je me rendais compte du vide et de l'ennui qui dominaient sa vie. A y réfléchir, que faisait Florine de ses journées? Pas grand chose à en juger par son activité téléphonique. Le soleil la confinait chez elle (même si elle continuait ponctuellement à sortir protégée de la tête aux pieds contre les uv...ce qui faisait rager, à raison, le Conseil Vampirique). Peut être que les vampires se bombardaient de messages lorsqu'ils n'arrivaient pas à dormir dans leur cercueil comme Phil ou sur un clic clac comme Florine. Lorsque je me couchais, au petit matin, je répondais à quelques sms. C'était toujours une erreur car un message en entraînait un autre. A ce jeu là Florine était très forte.

*bip* Non atta! Va pas te coucher encore!
*bip* ATTEND!!!!!
*bip* On peut parler de Robert encore un peu??

J'ai tapé laborieusement sur le clavier la seule réponse qui me semblait appropriée :
FERME LA FLORINE!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire