vendredi 29 mars 2013

10-Immortelle


Je ressemblais à un clodo avec mon demi t-shirt déchiré. Les gens se retournaient sur l'étrange couple que Florine et moi formions. Je pensais encore à mon sauvetage. Le visage froid et violent de la vampire m'avait marqué. Si je la voyais toujours souriante j'ai pu découvrir son côté dangereux. Il m'apparaissait clair que les vampires n'étaient pas des enfants de cœur et qu'il me fallait rester méfiant. 
"Sérieusement, tu l'aurais tué? ai-je demandé à Florine.
-Non. Mais j'aurais pu encore plus salement l'amoché. 
-Tu sais, tu m'as fait peur.
-Tu comprends maintenant pourquoi j'ai besoin d'un psy. Je pars au quart de tour. Quand je vois un type méchant, et surtout s'il s'en prend à quelqu'un que j'apprécie, je deviens...animale."
Nous remontions une rue où de chaque côté s'enchainaient les kebabs et les sex shop crasseux. Les néons bleus des magasins donnaient à Florine un air fantomatique. Elle portait un débardeur. Les lumières accentuaient les veines de son cou et les cicatrices de ses bras. Nous sommes arrivés à quelques mètres de l'entrée de mon immeuble. Je me suis arrêté.
"Dis, Florine, c'est comment d'être immortelle?
-Immortelle? a t-elle dit en s'asseyant sur un banc. Immortelle c'est fatigant. J'ai vu beaucoup de choses, beaucoup de gens. J'ai vécu des tas de trucs. Je commence à croire que l'Homme n'est pas fait pour vivre plus d'un certain temps. On est un peu comme des yaourts nature. On a une date de péremption dans une notre tête. Je me demande si la mienne n'est pas arrivée. Ça fait plus d'un siècle que je rumine mon viol tu sais. Il y a des choses qui passent avec le temps, pas ça.
Je ne savais pas quoi dire. J'ai dit à Florine que la soirée avait été bizarre. Et que du coup je devais me reposer et réfléchir à tout ça. 
"On se voit la semaine prochain.
-T'inquiète, j'ai pas oublié. La vampirette s'est levée en tapant dans ses mains.
-Je vais encore vivre des trucs bizarres hein?
-Plus que ça. Tu sais quoi, j'ai hâte de vivre les jours à venir.
-Bonne nuit p'tit lutin."
Je commençais à me diriger vers mon hall d'immeuble. Florine m'a interpellé. Elle a sauté sur le banc. 
"Hey, Psyman! On va former une sacrée équipe."
Après un signe de tête elle est redescendu et s'est éloignée en dansant dans la nuit.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire